• etcamel

Mai 2021 - L’art de s’incruster pour manger chez les familles cambodgiennes

Quand avec Touch, nous partons en tournée dans les campagnes, souvent cela prend plusieurs heures. Autant dire qu’avec le soleil qui tape, la poussière de la route, la concentration en parlant avec les gens et pour conduire sur les routes de terre (un peu) défoncées, à 11h30/12h la fatigue se fait sentir ! dans ces cas-là, 2 solutions : soit on n’est pas loin du bac pour rentrer à Phnom Penh et on a presque fini donc on se dépêche et on mange chez nous, soit on mange sur place car on a pas encore fini, ou car on est dans un village trop éloigné pour être avec 1h ou 1h30 au bac. Avant on mangeait sur place dans des petits restau sur la route, mais après ce qu’on a commencé à faire c’est appeler des familles avec qui on a eu des actions (comme installer des toilettes douches) pour leur dire basiquement « yo les gars, c’est possible qu’on débarque à midi pour manger ? ». La réponse est toujours oui !


La première fois c’était un jour ou il faisait particulièrement chaud, j’étais au bord du malaise. On est arrivé dans une famille comme ça qui connaissait Touch et qui a bien voulu nous accueillir pour manger. Comme j’avais vraiment besoin de me reposer (la tête qui tourne, voir flou, tout ça tout ça…) et que le repas n’était pas prêt, le papa n’étant pas encore revenu de la pêche, j’ai pu dormir dans un des hamacs de la maison pendant que madame préparait la soupe, que les enfants jouaient autour et que toute la vie de la maison, des voisins, de la famille se poursuivait autour. Au début bien sûr ça a un peu interloqué les enfants de voir une grande baraing mal en point squatter leur hamac mais ils s’y sont fait rapidement. Et c’est ainsi que pour quelques heures j’ai vraiment pu découvrir la vie normale dans les campagnes auprès des familles que l’on soutient. La maman préparait le repas pour nous, cuisait le riz, préparait la salade de mangues rapées, la sauce et faisait réchauffer le poisson séché. Pendant ce temps, un des garçons (et c’est vraiment très très gentil) est allé chercher des bouteilles d’eau pour nous (pas d’eau potable excepté celle que l’on fait bouillir dans cette maison). A un moment le papa est rentré de la pêche et toute la famille a commencé à s’activer autour des poissons pour les trier, et commencer à les préparer : papa, enfants, cousins, tout le monde au travail ! On a pris une vidéo de ce moment là !






Quelques dizaines de minutes plus tard, du poisson frais était au menu aussi, nous avons mangé et discuté avec le papa et la maman pendant que les enfants jouaient autour. Ils sont revenus en masse quand on a découpé de la pastèque pour le dessert ! Un très bon repas qui vous requinque. Ce qu’on dit sur l’hospitalité des gens qui ont peu de chose pour vivre, c’est très vrai : c’est une magnifique leçon de vie que nous avons eu cette fois et que nous avons à chaque fois que nous mangeons dans les familles !

Avant de partir nous avons commandé à la famille du poisson séché qu’ils ont préparé devant nous en découpant et salant les poissons tout juste pêchés ! 10 encore à attendre (en faisant la sieste !) que le poisson commence bien à sécher sans la saumure et hop ! Nous étions repartis pour finir la tournée des toilettes douches !




La maman de notre famille préférée, la plus accueillante du monde (sans exagération aucune !)



Un autre endroit ou nous nous arrêtons souvent pour manger. C’est dans la maison de cette famille qu’ont lieu les visites médicales de Kandal





Un petit échantillon de ce que nous avons pu manger !








5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout