Pour nous aider...

ponlok thmei

...La bibliothèque...

Le succès des bibliothèques scolaires de Taskor, Tachau et Pos Thom (chaque classe a accès chaque semaine à la bibliothèque et les enfants lisent) a amené l’association à proposer la construction d'une bibliothèque municipale pour l'ensemble de la zone.

Après quatre années de recherche, une ONG a accepté de financer le bâtiment. L'accord de financement a été donné en janvier 2010 et le bâtiment a été terminé en juin 2010.

Après discussion avec les représentants de la commune et des établissements scolaires, il a été décidé que Nouvelles Pousses assurait le financement de la formation du responsable de la bibliothèque et la fourniture des livres.

 Le salaire du responsable sera pris en charge par la commune avec le soutien de Nouvelles Pousses  (10 dollars par mois pendant deux ans) jusqu'à ce que les bénéfices de l'unité de production d'eau potable soient suffisants pour prendre le relais.

Nouvelles Pousses a pour principe de faire prendre en charge le fonctionnement des équipements par les bénéficiaires pour assurer la durabilité de ceux-ci.

Le public visé par la bibliothèque est, bien sûr l'ensemble de la population de la commune (10 000 personnes environ), mais essentiellement les jeunes alphabétisés :

  • enfants du primaire (environ 1 500 élèves) 
  • ceux du collège de Sarikakéo (600 élèves) 
  • ceux du lycée de la zone (300 lycéens)

qui ne disposent pas de bibliothèques dans leurs établissements et qui, par ailleurs, n'ont souvent qu'un livre par classe celui de l'enseignant .

Parmi la population adulte de la commune, peu sont alphabétisés et n'ont accès à aucun livre ou journal;il faut rappeler que les Khmers rouges ont systématiquement exécuté toute personne sachant lire et écrire et donc rares sont les plus de trente ans qui peuvent accéder à l'écrit.

La bibliothèque est maintenant achevée, les meubles de construction locale sont en place, un jeune de la commune a réussi la formation d'animateur de bibliothèque dispensée par l'ONG SIPAR (qui a créé et qui gère un grand nombre de bibliothèques au Cambodge et qui est agréée par l'Education Nationale).

Il faut maintenant acheter 3000 livres pour que la bibliothèque devienne opérationnelle.Tous ces livres sont en khmer, sauf les dictionnaires, notamment khmer/anglais (liste établie par le S.I.P.A.R.).

Par la suite, nous envisageons d'élargir le champ d'action de la bibliothèque dans le domaine de l'initiation et de la formation en informatique, indispensable pour que les jeunes puissent accéder à des emplois salariés.Cela nécessite l'implantation d'un panneau solaire et l'achat de deux ordinateurs.

A suivre...

Cliquer sur les photos pour les agrandir